mardi 5 septembre 2017

À TOI BEAU PRINCE

Dans un silence profond, la nuit vient de tomber,
Et le compte à rebours, s’apprête à commencer.
Le souffle de la Vie semble s’être suspendu,
À cet évènement, de vous deux bien connu !

La lune est arrivée, tout peut donc commencer.
Le bal des Perséides, préparé en coulisse,
Vient de se déclencher, en cette nuit étoilée,
Illuminant le ciel, comme un feu d’artifice.

Parmi toutes ces étoiles, une seule a suffi,
Pour changer le regard, de toute l’humanité.
Cette petite étoile, sur la Terre s’est penchée,
Et elle s’est égarée, en filant dans la nuit.

Au bal des Perséides, était allée danser,
Vers la Terre s’est penchée et l’a trouvée si belle,
Qu’elle a filé vers elle, entrainant derrière elle,
En reine de la nuit, sa longue traine dorée.

Une petite étoile, une seule a suffi,
Dans ma main entr’ouverte, je l’ai recueillie,
Son jeune cœur palpitait et je l’ai caressée,
Là au creux de ma main, comme un chaton lové.

Elle m’a murmuré, de sa voix cristalline,
Un message chargé d’une pure pensée divine :
`` Tu sais, on ne voit vraiment bien, qu’avec le cœur,
Car l’essentiel est invisible pour les yeux. ``

Je l’ai mise sur mon cœur et l’ai serrée très fort,
Car c’était vraiment elle, l’étoile du Petit Prince.
Je te l’offre toute empreinte de l’amour que je porte
À un ami très cher, dans ma vie, toi, beau Prince.

Je t’aime,
Brigitte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire